Hypnose à Paris, EMDR, IMO et Thérapies Brèves
Hypnotherapeutes à Paris  
Cabinets d'Hypnothérapeutes Parisiens, 8 hypnothérapeutes spécialisés en EMDR - IMO, Psychothérapie Brève. Formations, Supervisions, Consultations

Hypnose Ericksonienne, Médicale et Thérapeutique. Thérapies Brèves, EMDR. Formations en Hypnose, Formation en EMDR, Thérapeute des Instituts Milton Erickson à Paris, Marseille, Bordeaux, Nancy

Congrès Hypnose et Douleur à Paris. 7 interventions de notre équipe de formation en Hypnose et EMDR, IMO.



C’est non sans une certaine fierté qu’une partie de notre équipe de formation CHTIP et In-Dolore va intervenir à l’occasion du Congrès Hypnose et Douleur. On y parlera bien entendu d’hypnose, mais aussi d’EMDR IMO et de Thérapies Brèves. Avec Laurence ADJADJ, Hélène CULLIN, Sophie TOURNOUËR, Dr Laurence DALEM, Dr Marc GALY, Dr Francine HIRSCHOWSKI et Laurent GROSS

Laurent GROSS. « LA MENACE EST PLUS FORTE QUE LE COUP » … OU LA GESTION DU STRESS PRÉ-TRAUMATIQUE PAR LES OUTILS D’EMDR IMO ET D’HYPNOSE.

Parce qu’il est naturel qu’un geste invasif, douloureux ou présumé douloureux (IVG, chimio, mammectomie, infiltration sous scopie, certains examens médicaux comme « un simple examen gynécologique ») soit précédé de cette peur d’anticipation, bon nombre de patients retardent ce geste qui pourrait leur être bénéfique et salvateur. La peur d’anticipation, raisonnable ou irraisonnable, peut être dans certains cas aisément abordable à la fois en hypnose, en EMDR – IMO, et Thérapies Orientées Solution au cours de la même consultation.
À l’occasion de cet atelier essentiellement pratico-pratique, une démonstration suivie d’un debriefing, nous montrera comment les outils que nous possédons en tant que praticien vont pouvoir aider le patient devant une problématique d’anticipation.
Acceptons cette peur, raisonnable ou déraisonnable, afin que le changement puisse se faire. Mettons en activation tous nos outils de thérapie afin d’amener le confort apporté demain.

Objectifs :
- Gestion de la peur d'anticipation

Exercices :
- Démonstration avec 1 participant
- Mise en situation avec l'ensemble des participants
Mise en situation des apprenants

Analgésie, Anxiété, Cancer, Douleur aiguë, Émotions, PTSD

Laurent Gross, est Hypnothérapeute à Paris, Thérapeute EMDR - IMO.
Formateur & Président du Collège d'Hypnose & Thérapies Intégratives de Paris et de l'Institut IN-DOLORE
Vice Président de France EMDR-IMO ®
Certificateur EMDR - IMO
Psychothérapeute Certifié par l'Agence Régionale de Santé n° ADELI: 757412580 en 2013
Kinésithérapeute.

Laurence ADJADJ. EMDR IMO AVEC L’HYPNOSE DANS LE CADRE PSYCHOTRAUMATISME ET AU-DELÀ : «UNE APPROCHE ORIENTÉE RESSOURCE».

Les chocs émotionnels figent et empêchent.
Face à un vécu traumatique, parfois la charge émotionnelle peut être tellement intense pour le patient qu’il peut lui être difficile d’en parler en thérapie.

- Comment renforcer l’alliance thérapeutique en utilisant les Mouvements Oculaires et permettre au patient de s’occuper de son problème en sécurité ?
- Comment remettre du mouvement par les Mouvements Oculaires de type EMDR – IMO en mobilisant des ressources dans le cadre du psychotraumatisme ?

Les patients qui se retrouvent face à des pensées négatives et limitantes ne sont plus connectés à leurs capacités et à leurs compétences, c'est à dire à leurs ressources. Pour activer les ressources du patient, je vous propose une approche complémentaire et différente qui s’appuie sur l’intégration de l’hypnose avec mouvements oculaires de type EMDR-IMO. Il s’agit d’aborder le vécu traumatique du patient d’une façon plus sécure et plus progressive. Comme des ponts qui se font à partir d’un cadre ressource pour travailler sur la problématique du patient ici et maintenant pour que la partie émotionnelle se neutralise de manière graduée, par une intégration.
Lors de cet atelier, nous verrons comment activer les ressources du patient afin de créer un cadre sécure pour ce dernier et aborder le vécu traumatique avec une alliance thérapeutique renforcée, élément indispensable lors du travail thérapeutique portant sur l’accompagnement du psychotrauma.

Objectifs :
- Savoir appréhender et ressentir la pratique des mouvements oculaires à partir d’une ressource
- Savoir renforcer l’alliance thérapeutique en posant un cadre sécure via les mouvements oculaires
- Savoir repérer la transe avec les mouvements oculaires
- Savoir intégrer l’hypnose avec les mouvements oculaires

Exercices :
- Pratique des mouvements oculaires avec fluidité
- Savoir installer la ressource en posant un cadre
- Savoir consolider l’alliance thérapeutique
- Savoir intégrer l’hypnose avec les mouvements oculaires

Laurence ADJADJ est Présidente de France EMDR-IMO ®, Psychologue, Psychothérapeute et Hypnothérapeute, DIU Hypnose Médicale de Paris Saclay.
Dirige l'Institut de Formation Hypnotim à Marseille: formation en hypnose, EMDR - IMO et thérapies brèves
Responsable pédagogique du CHTIP Collège d'Hypnose & Thérapies Intégratives de Paris et de l'Institut In-Dolore.
Formatrice en EMDR IMO

Hélène CULLIN. L’AUTO-HYPNOSE, UNE RESPIRATION DANS NOS VIES D’ACCOMPAGNANTS

La HAS reconnait depuis peu que les soignants constituent une population à risque de Burn out.
La crise Covid a permis de souligner la souffrance des soignants et globalement toute la population des accompagnants, avec une vague de démission importante et des tensions majeures à l’hôpital et dans les secteurs de soins.
Les exigences de qualité sont importantes et souvent contradictoires, les accompagnants se trouvent confrontés à un stress chronique depuis des années. Ce stress peut devenir dévastateur en matière de santé physique, mentale et sociale et peut amener jusqu’au stade final, le suicide.

Le test de propagation décrit par Marie Pezé (https://www.souffrance-et-travail.com) permet de repérer les 11 étapes de la phase d’alarme, à la phase de résistance puis à la phase d’épuisement. L’ASP a mis à disposition des tests d’auto-évaluation pour mesurer son état émotionnel, son rapport à différentes addictions ou encore des tests spécifiques sur les risques psychosociaux au travail dont le MBI qui permet d’évaluer son état de burn-out dans 3 dimensions. Ce test est souvent utilisé dans différentes études chez les soignants et confirme l’état inquiétant de cette population dans nous faisons partie.
D’après 2 études réalisées auprès d’anesthésistes, l’hypnose semble être un moyen de prévention du burn out dans la mesure où les personnes qui se forment en hypnose médicale vont mieux à la fin de leur cursus de formation. Après avoir exposé ces considérations théoriques, l’intérêt de cet atelier sera de permettre aux participants d’expérimenter en hypnose cette thématique en repérant les différentes sphères de nos vies de soignant : pratiquer sa météo intérieure, questionner son bien-être par rapport aux patients, aux accompagnés ; par rapport au social : son corps professionnel, les liens avec sa vie personnelle, famille, associative, politique … Et chercher à (re) trouver, conserver l’équilibre entre les contraintes et les ressources dans nos vies (mains de Rossi). Je proposerai des exercices d’hypnose de réassociation comme la respiration et la métaphore de l’arbre pour l’ancrage, la stabilité et la confiance. Pour finir, je proposerai un temps où chacun pourra expérimenter et ancrer un temps d’autohypnose régulier, à organiser dans sa vie ; pour s’offrir des respirations régulières de connections à soi-même de manière à rester en bonne santé.

Objectifs :
- Faire connaitre les conséquences du stress chronique sur nos comportements (Place de la prévention secondaire : le dépistage des signes grâce à différents questionnaires) - Donner quelques repères en prévention primaire et particulièrement la place de la formation en hypnose (état des recherches)

Exercices :
En pratique, permettre à chacun de ressentir ses différents cercles de vie d’accompagnants pour rester en bonne santé tout au long de sa carrière.

Hélène CULLIN est kinésithérapeute Hypnothérapeute, Spécialisée en gestion de la douleur.
Chargée d'Enseignement pour le CHTIP et In-Dolore en Hypnose Médicale sur la Douleur, au sein de l'AP-HP (Hôpital Cochin).

Anime entre autre la formation Hypnose, endométriose, intestin irritable: la mise en lumière des maux des violences intra-familiales, mieux connaitre pour mieux accompagner.


Dr Laurence DALEM. DE LA NÉCESSITÉ DE L'HYPNOSE DANS L'ACCOMPAGNEMENT EN SOINS PALLIATIFS : OU COMMENT MAINTENIR LA CRÉATIVITÉ DE L'ÊTRE SUR LE CHEMIN DE FIN DE VIE

Les soins palliatifs sont des soins holistiques d’accompagnement de la personne dans sa globalité. De par sa polyvalence, l’hypnose est utile à cette prise en soin globale.
Au-delà de cette première adéquation, les soins palliatifs et l’hypnose partagent une même conception du soin : rejoindre le patient là où il est, pour élaborer avec lui son parcours de soins. En soins palliatifs, il s’agit d’un parcours de fin de vie. L’hypnose, en s’adressant à la partie vivante, ressource de la personne, lui permet, malgré les pertes fonctionnelles liées à la maladie en phase terminale, de rester dans la réalisation, de rester dans la vie. Cette présentation, sous forme d’un retour d’expérience, expose comment le recours à l’hypnose mobilise le sujet et génère des possibilités de découverte et d’évolution jusqu’au moment ultime de la fin de vie. Dans la relation singulière qui se crée en hypnose, le soignant se fait témoin du moment de passage, où l’être est prêt pour quitter la vie, moment intime et spirituel.
Plusieurs cas cliniques explicitent comment l’hypnose soutient l’individualité et permet au sujet de faire son propre chemin de trépas. La fin de vie est un temps d'incertitude durant lequel le soignant se fait accompagnant pour préserver l’agentivité du patient. L’hypnose sollicite le vivant chez la personne, soutenant ainsi l’expression de son individualité et sa capacité à donner du sens à sa vie jusqu’à son terme. Elle participe au principe des soins palliatifs : soutenir l’être vivant jusqu’à la mort.

Objectifs :
- Montrer l'intérêt de l'hypnose en soins palliatifs
- Montrer comment le recours à l'hypnose participe au soin spirituel
Ouvrir la réflexion sur le moment du "passage" : le moment de la fin de la vie

Laurence DALEM est médecin en soins palliatifs

Sophie TOURNOUËR. RECHERCHE PRÉCISE DE L’OBJECTIF DU PATIENT : QUESTIONNEMENT STRATÉGIQUE EN THÉRAPIE ORIENTÉE SOLUTION

Une thérapie sans objectif ? Pour combien de temps ? Pour aller où ?
La thérapie brève orientée solution (ou approche centrée solution) offre une palette d’outils précieux et précis permettant d’accompagner le patient sur ses besoins et vers la destination qui est la sienne.
La question de l’objectif est absolument centrale dans ce modèle. Elle offre en trame de fond la pertinence d’un accompagnement adapté et adaptable à chacun.

Ce point de mire permet d’éviter toute dérive et perte de temps, d’une part pour le plus grand bénéfice de nos patients et d’autre part pour une assise confortable de notre pratique en tant que thérapeute.
Telle une boussole éthique, nous pouvons, en restant alignés sur ce chemin individualisé, activer celui-celle-ceux que nous accompagnons, y compris en thérapie familiale ou de couple.
Nous pouvons, au travers de la construction d’une affiliation de confiance et par l’utilisation d’une communication précise, renforcer le patient dans ses ressources et ses compétences sur le chemin qui mènera à la fin du processus thérapeutique.
Cette approche brève, en s’appuyant sur un questionnement stratégique permet d’accompagner le patient sur la définition de son objectif propre et d’activer avec limpidité et efficacité l’issue du travail.

Objectifs :
- Savoir faire émerger l’objectif chez le patient
- Savoir recadrer la demande du patient
- Savoir amener le patient à la fin de son travail

Exercices :
- Exercice Patient-Thérapeute afin de trouver l'objectif précis (en s'appuyant sur les caractéristiques de l'objectif)
- et/ou Démo de la recherche de l'objectif avec un participant

Sophie TOURNOUËR est Psychologue Clinicienne, Hypnothérapeute, Thérapeute Familiale et de Couple, elle pratique et enseigne les Thérapies Brèves Orientées Solutions au CHTIP, à l'Institut In-Dolore et chez Hypnotim à Marseille


Dr Francine HIRSZOWSKI. HYPNOSE ET DANSE

Dans un monde changeant et incertain, le corps est devenu le centre d'un intérêt tout nouveau. En effet, notre corps est un compagnon constant et essentiel qu'il faut ménager et entretenir.
C'est en dansant que nous pouvons répondre à l'incertitude du monde en établissant une nouvelle relation à nous-mêmes ainsi qu'au monde environnant.

En effet, la danse individuelle, à deux ou collective, affine la proprioception et permet une alliance quasi-thérapeutique à l'autre, aux autres, en activant nos neurone-smiroirs et notre qualité de présence.
Elle nous permet aussi de retrouver une rythmicité et une meilleure écoute de la musique avec tout le corps. Elle facilite l'accès au plaisir et à la sensorialité, vecteurs d'équilibre et de mieux-être.

Objectifs :
- Montrer grâce à la danse et la musique l'importance d'une meilleure proprioception- Montrer grâce à l'hypnose, l'apprentissage de la danse sera facilitée, et de meilleure qualité
- Montrer que la danse est vectrice de plaisir et d'empathie. Les patients avec troubles cognitifs sont améliorés par cette pratique et retrouvent de l'autonomie.

Exercices :
L'auto-hypnose enfin consistera à répéter, après une induction rapide, une chorégraphie

Francine HIRSZOWSKI est Médecin généraliste avec DIU acupuncture, DIU douleurs, soins palliatifs , éthique, DIU hypnose, Praticienne EMDR IMO

Dr Marc GALY. L'ATTENTE SOURCE D'ANXIÉTÉ DANS LE PARCOURS DE SOINS : LA PLACE DE L'HYPNOSE

Les parcours de soins sont souvent complexes et engendrent des temps d'attente, source d'anxiété : attente de rendez-vous, d'examens, de résultats, salles d'attente, date opératoire, début de traitement, de complications, d'évolution voire de récidive. L'approche hypnotique autorise les changements de perceptions face à cette problématique de l'attente.
Nous aborderons cette problématique et ses solutions par des exemples pratiques en illustrant par des films. L'attente peut être une amie et non pas un temps d'anxiété défavorable dans le parcours de soins.

Objectifs :
- Identifier l'attente comme facteur d'anxiété
Intégrer cette obligation et trouver des solutions percevoir l'attente nécessaire

Marc GALY est Médecin Anesthésiste et auteur. Il anime des formations au CHTIP et à l'Institut In-Dolore

Dr Marc GALY. QUEL AVENIR POUR L'HYPNOSE DANS LE PARCOURS DE SOIN DU PATIENT ?

Dans une médecine en pleine mutation organisationnelle, il nous faut nous interroger sur la place des thérapies hypnotiques. En effet, si dans le cadre très spécifique de l'anesthésie l'hypnose vient s'intégrer facilement à la prise en charge chirurgicale, dans d'autres situations plus complexes, sa place doit être mieux définie et une réflexion plus large mérite d'être posée.

Dans les parcours de soins des patients pour pathologies cancéreuses ou non cancéreuses, l'orientation vers une prise en charge globale, intégrative, complémentaire et non médicamenteuse, qui vient s'intégrer aux traitements "traditionnels", est actuellement en cours d'organisation dans le système de soins.
Dans ce mouvement thérapeutique, les pratiques hypnotiques (et l'auto-hypnose) doivent trouver une double intégration : s'intégrer comme moyen thérapeutique spécifique et s'intégrer dans une prise en charge plus globale et complémentaire avec d'autres orientations non médicamenteuses. Des exemples de prises en charge transdisciplinaires viendront apporter un éclairage nouveau dans lequel les thérapies hypnotiques trouvent une large place. La question de comment le praticien trouve sa place dans ces nouveaux enjeux thérapeutiques doit être posée : comment peut-il s'intégrer dans une prise en charge multidisciplinaire ?

Objectifs :
- Montrer comment l'hypnose peut s'intégrer à une prise en charge multidisciplinaire
- Montrer comment le praticien trouve sa place dans une organisation globale

Exercices :
- Regarder autour de nous les mouvements organisationnels.

Marc GALY est Médecin Anesthésiste et auteur. Il anime des formations au CHTIP et à l'Institut In-Dolore

Rédigé le 20/09/2023 modifié le 20/09/2023

Laurent GROSS
Laurent Gross, Hypnothérapeute à Paris, Thérapeute EMDR - IMO. Formateur & Président du Collège... En savoir plus sur cet auteur

Lu 1260 fois

        



Nouveau commentaire :
Twitter

Hypnose Ericksonienne | Hypnothérapeutes à Paris | EMDR et Hypnose | Formation Hypnose, EMDR & Therapie Breve | Traitements Hypnose, Traitements EMDR | Pathologies | Hypnose Traditionnelle | Vidéo Hypnose | Revue de Presse | Livres d'Hypnose Ericksonienne et Thérapies Brèves