Hypnose Paris, Thérapies Brèves, EMDR-IMO
Hypnotherapeutes à Paris  

Cabinets d'Hypnothérapeutes Parisiens, 7 hypnothérapeutes spécialisés en EMDR-IMO, Psychothérapie Brève. Formations, Supervisions, Consultations


Dans le Monde de l'Hypnose
Hypnose Ericksonienne, Médicale et Thérapeutique. Thérapies Brèves, EMDR. Formations en Hypnose, trouvez un Praticien, Thérapeute des Instituts Milton Erickson à Paris, Marseille

Des chercheurs démontrent que les rêveries améliorent les performances

Si au cours d'une séance d'hypnose, comme nous enseigne Milton Erckson, le patient est à moitié conscient, et le thérapeute à moitié inconscient, alors peut-être une raison pour laquelle la rêverie du praticien est primordiale...



Des chercheurs démontrent que les rêveries améliorent les performances
Selon le Professeur Bar, les résultats vont bien plus loin que ce qui avait été précédemment établi.

Les scientifiques de l'Université Bar-Ilan ont démontré que les divagations d'esprit (ou rêveries) n’entravent pas la capacité à accomplir une tâche, mais l’améliorent, dans une étude publiée le 20 janvier 2015 dans le journal scientifique américain de l’Académie nationale des Sciences.

“Ce résultat surprenant pourrait être dû à la convergence des mécanismes de 'pensée libre' et 'pensée contrôlée' dans une seule région du cerveau”, affirme le Professeur Moshé Mar, Directeur du centre Gonda de recherche sur le cerveau, de l’Université Bar Ilan, dans un communiqué de presse.

“Ces 15 ou 20 dernières années, les scientifiques ont montré que, alors que des tâches spécifiques provoquent une activité neuronale centralisée, la rêverie provoque l’activation d’un gigantesque réseau impliquant plusieurs parties du cerveau”, selon Bar.

“Cette activité croisée du cerveau peut avoir des manifestations comportementales sur la créativité ou l’humeur, et peut aussi contribuer à la capacité de réussir à se concentrer sur une tâche”.

Les chercheurs israéliens ont aussi pu démontrer qu’un stimulus externe peut augmenter de manière substantielle le taux de rêveries, et ainsi obtenir un effet positif sur l’accomplissement de la tâche. ”Le stimulus externe a en réalité amélioré la capacité cognitive des participants".

Pendant l’étude, les sujets ont été traités par stimulation transcrânienne à courant direct (tDCS), une procédure sans douleur qui utilise un faible niveau d'électricité pour stimuler certaines régions du cerveau.
On leur a demandé de suivre et de répondre à un certain nombre de clignotements, et de rendre compte périodiquement de la fréquence de la manifestation de pensées spontanées sans lien avec la tâche qui leur était confiée.

Selon Bar, les résultats vont bien plus loin que ce qui avait été précédemment établi via les études basées sur le IRFM (imagerie par résonance magnétique fonctionnelle), "ils démontrent que le lobe frontal joue un rôle dans la production des comportements de rêveries"

Rédigé par le 26/02/2015 modifié le 12/05/2017

Valérie TOUATI-GROSS Ostéopathe D.O, Hypnothérapeute à Paris
Hypnose Thérapeutique, spécialisée dans les problèmes de fertilité, PMA et FIV. Gestion de la... En savoir plus sur cet auteur

Lu 2177 fois

        



Nouveau commentaire :
Twitter

Hypnose Ericksonienne | Hypnothérapeutes à Paris | EMDR et Hypnose | Traitements Hypnose, Traitements EMDR | Pathologies | Hypnose Traditionnelle | Vidéo Hypnose | Revue de Presse | Livres d'Hypnose Ericksonienne et Thérapies Brèves | Formation Hypnose & Therapie Breve


Agenda Formation